chat diabétique

Comment aider un chat diabétique chaque jour?

Le chat diabétique : Les mâles castrés âgés de plus de six ans et présentant des signes d’embolie sont les animaux les plus souvent atteint.

Voici tout ce que vous devez savoir sur l’étiologie de la maladie du chat diabétique, ses signes cliniques et les possibilités de traitement et de prévention.

Qu’est ce que le chat diabétique ?

L’acidocétose diabétique du chat est provoquée par une glycémie anormalement élevée due à une carence en insuline ou à un dysfonctionnement du métabolisme de l’insuline.

Les glucides que le chat consomme doivent être transformés en glucose par son organisme afin qu’ils puissent circuler dans le sang et fournir de l’énergie aux cellules de l’organisme, comme expliqué ci-dessus.

L’insuline, une hormone produite par le pancréas, facilite l’incorporation des sucres dans le processus métabolique par le biais du tractus gastro-intestinal.

Les diabétiques n’ont pas d’insuline parce que leur pancréas n’en produit pas assez, ou parce que les cellules de leur organisme n’y répondent pas bien ; on parle alors de maladie hormonale ou endocrinologique.

Le sucre contenu dans le sang ne peut pas pénétrer dans les cellules si le pancréas ne produit plus d’insuline, ce qui entraîne une accumulation de glucose (hyperglycémie) qui dévaste l’organisme.

L’acidocétose diabétique (ACD)

chat diabétique

Le diabète de type I, souvent appelé diabète juvénile, est causé par un défaut précoce et grave de séquestration de l’insuline par le pancréas.

Il tend la main aux jeunes chats.

C’est un cas très inhabituel dans le monde des chats.

Il fait partie des diabétiques dits “insulinodépendants”.

Diabète de type II, ou diabète “gras” :

Le taux d’insuline dans le sang est soit normal, soit élevé.

Cela est dû au fait que l’insuline ne fonctionne pas comme prévu.

Il appartient au groupe des diabétiques qui ne sont pas insulinodépendants.

Le diabète de type III (parfois appelé diabète “léger”) :

Le taux d’insuline dans le sang a été maîtrisé.

Dans la majorité des cas, il est le résultat de l’évolution d’un diabète de type II qui provoque l’épuisement des cellules productrices d’insuline du pancréas.

Il est également possible que ce soit le résultat d’une maladie du pancréas (inflammation, fibrose, etc.).

Les diabètes de type II et de type III sont souvent observés ensemble chez le chat.

Quelles sont les causes du diabète chez le chat

Il est possible que les raisons du diabète du chat soient multiples, allant de son alimentation à son activité physique en passant par son ascendance.

Voici les principales causes :

Les surpoids : un chat de grande taille (plus de 7 kilogrammes pour la majorité des chats) est plus susceptible de souffrir de diabète.

Cet article pourrait vous intéresser :  Comment expliquer que mon chat aime masser?

La prise de poids peut être causée par l’une des deux choses suivantes :

Veillez à faire attention à ce que vous donnez à manger à votre animal, ainsi qu’aux quantités.

Même s’il aime ça, il doit savoir que renoncer à ses restes n’est pas bon pour lui.

Même s’ils n’ont pas de problème à digérer les aliments salés et épicés, la nourriture humaine est assez calorique pour nos amis félins.

Attention tout de même à ne pas lui donner trop de petites fringales, et vérifiez les compositions des croquettes :

La charge glycémique peut contribuer au développement du diabète et à la prise de poids dans certains produits de mauvaise qualité.

Si votre animal n’a pas l’occasion de sortir, vous pouvez tout de même le stimuler avec des jeux.

Votre chat et vous aurez tous deux intérêt à passer du temps ensemble, car cela renforcera votre relation et réduira le risque de développer un diabète à long terme, respectivement.

En effet, un chat de 8 ans est plus susceptible de développer un diabète en raison de son âge avancé.

Continuez à le stimuler et à jouer avec lui tant qu’il est réceptif : plus il est actif, moins il risque de développer un diabète.

Malheureusement, certaines races sont génétiquement plus vulnérables au diabète que d’autres. Le birman en est un exemple.

Certaines maladies causent le diabète de type 2.

Le diabète peut être causé par des maladies comme la maladie de Cushing ou la pancréatite, par exemple.

Si l’un des parents d’un chat est ou a été diagnostiqué diabétique, il est possible que la progéniture du chat soit affectée par les mêmes problèmes de santé qu’il a ou a eu.

Le traitement du diabète félin

Afin de trouver un dosage efficace de l’insuline au cours du premier mois de traitement, une surveillance régulière et assidue est nécessaire.

Vous pourrez ensuite programmer des rendez-vous selon les besoins si votre vétérinaire le juge possible.

La mise en place d’un traitement est difficile.

Elle impose des contraintes tant au niveau du mode de vie qu’au niveau financier.

En effet, le succès du traitement repose sur des injections d’insuline à intervalles réguliers, une routine d’exercice physique régulière et un régime alimentaire approprié : tout cela a un coût, en plus d’être difficile à gérer.

Enfin, si le diabète est fréquent chez les animaux âgés, il n’est pas rare que le chat ait d’autres problèmes de santé qui aggravent son pronostic.

Si le traitement est commencé tôt et correctement suivi, certains chats peuvent être en mesure d’inverser leur diabète.

Cette capacité est fortement liée à la mise en place d’un processus de prétraitement .

Moins de temps s’est écoulé depuis l’apparition de l’hyperglycémie chronique, meilleures sont les chances de réversibilité.

Dans les six premiers mois suivant le diagnostic, nous estimons que 80 % des diabètes sont réversibles, alors que seulement 30 % le sont au-delà.

L’hypoglycémie du chat diabétique pendant le traitement

L’hypoglycémie, ou faible taux de sucre dans le sang, est l’un des effets secondaires les plus graves et les plus courants du traitement à l’insuline d’un chat diabétique.

Un épisode d’hypoglycémie peut être déclenché par l’un des éléments suivants :

Votre chat reçoit la dose d’insuline appropriée, mais il n’a pas mangé ou a vomi sa quantité habituelle de nourriture pour une raison quelconque.

Votre chat est très actif : il consomme une quantité anormalement élevée d’énergie disponible (glucose).

De l’insuline a été administrée à votre animal en quantité excessive.

Les besoins en insuline de votre chat ont diminué.

Les symptômes de l’hypoglycémie.

Par conséquent, même si les signes avant-coureurs sont souvent subtils au début, il est essentiel de reconnaître les éléments suivants si vous pensez que votre animal souffre d’une hypoglycémie :

-une agitation typique de la fatigue

-des frissons ou des tremblements

-des accès d’humour inhabituels.

Certains animaux sont vraiment silencieux et cessent de se nourrir des spasmes musculaires.

Existe-t-il un lien entre les caractéristiques de l’animal et les manifestations cliniques ?

Les chats diabétiques sont généralement ceux qui ont entre 10 et 15 ans.

Il existe une forte prédisposition sexuelle, 70% des chats diabétiques étant des mâles.

La figure 2 montre que 60% des chats diabétiques sont en surpoids, 35% ont un poids normal et 5% sont en sous-poids.

La majorité des chats diabétiques présentent les signes classiques de la maladie, comme la polyuropolydipsie, la polyphagie et la perte de poids.

Environ 10 % des chats diabétiques présentent des signes apparents de neuropathie, notamment une diminution de la capacité à sauter, une diminution de la capacité à planifier et une tendance accrue à errer (figure 3).

Dans certains cas, les faiblesses des ancêtres peuvent également être retrouvées.

Une hépatomégalie peut être détectée lors d’un examen clinique malgré la présence d’une léthargie et d’une sécheresse associée à un mauvais état de la peau.

En présence d’une maladie sous-jacente ou concomitante, des signes cliniques supplémentaires peuvent être observés.

Si la maladie est compliquée (acidocétose diabétique, syndrome hyperosmolaire non cétosique), les symptômes suivants sont présents : léthargie, anorexie, diminution de la consommation d’eau et vomissements.

>> Pour consulter notre dossier complet sur l’hymalayen (race de chat)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *