chats calico

Le Chat Sibérien (tout savoir sur cette race de chat)

Chat Sibérien

Le chat sibérien est considéré comme l’un des félins les plus purs du monde. Avec sa posture imposante, son comportement primitif et ses poils mi-longs, il ressemble à une race complètement sauvage.

D’ailleurs, on affirme qu’il est apparu pour la première fois en Russie de manière tout à fait naturelle, sans que l’homme intervienne. Le premier vrai élevage de Sibérien apparaîtra plus tard en 1980. 

Les Sibériens aiment énormément la nature. Ils s’y sentent chez eux. Étonnamment, les « sibirskaya kochka » de Russie sont assez tendres en dépit du fait qu’ils sont originaires de la forêt.

Leur pelage supporte autant les températures élevées que les températures faibles. Quand il fait froid, leur fourrure les tient au chaud alors qu’en été, elle est assez légère pour ne pas les étouffer.    

>> Tout savoir sur le chat Persan (dossier complet)

Le Chat Sibérien: Histoire de la race 

Chat Sibérien

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, l’élevage de cette race de chat a débuté en 1980. Une décennie après, le chat de Sibérie « saibirskay kochka » comme on disait en Russie, a séduit bon nombre d’Américains. C’étaient des animaux domestiques très musclés avec un pelage duveteux et dense.

Malheureusement, les scientifiques et les historiens aussi d’ailleurs, n’arrivent pas à reconstituer l’époque d’expansion du Sibérien en Russie. Certains affirment qu’ils ont fait l’objet d’une mutation indépendante tandis que d’autres soutiennent plutôt qu’ils ont fini par rencontrer des races orientales à longs poils avec qui ils se sont accouplés.

Quand ont-ils vu le jour?

Personne ne saurait également donner avec exactitude la date à laquelle les chats sibériens de Russie ont vu le jour. Si l’histoire du chat sibérien comporte autant de zones d’ombre, c’est simplement à cause de l’instabilité politique qui caractérisait la Russie à l’époque de son apparition. On comprend donc les spéculations qui vont suivre.  

Pendant longtemps, on a pensé que les chats sauvages de Caucase en Russie étaient des cousins de nos purs Sibériens puisque les deux races étaient physiquement différentes du chat sauvage d’Afrique qui, on nous l’a expliqué, est l’ancêtre de tous les chats domestiques.

Cependant, de nouvelles recherches effectuées viennent déconstruire cette idée. Des chercheurs d’Oxford ont découvert que véritablement tous les chats répertoriés sur les cinq continents descendent effectivement du chat ganté qui est le nom donné au chat sauvage d’Afrique. 

Une découverte bien tardive

Plus tard, on saura que le caractère « poil long » était récessif chez les ancêtres des Sibériens. C’est pour cette raison qu’ils ont pu donner naissance à des parents à poil court. Et ce sont ces derniers qui ont été utilisés pour les élevages. 

Ce n’est qu’après le XIXe siècle qu’il était possible de croiser des chats à longs poils en Europe. En Russie, ces derniers avaient tapé dans l’œil des voyageurs et des commerçants. En 1864, on peut voir le nom de la race dans l’ouvrage « La vie animale selon Brehms » de l’écrivain allemand Alfred Edmund Brehm.

On le verra ensuite apparaître en Europe dans de nombreuses publications. L’espèce était également représentée à Londres au Crystal Palace en 1871 pour la première exposition de félin. Malheureusement, à la suite de cet événement, elle